Piscine de Siloé ou Sources puantes…

Share Button

Piscine de Siloé ou Sources puantesJésus vit en passant un aveugle de naissance; maitre, lui demandèrent ses disciples, est-ce que cet homme a péché ou ses parents pour qu’il soit aveugle? Tout comme, nous pouvons poser cette question, est-ce que nous avions pêché ou nos ancêtres pour que nous soyons dans cette situation de misère, de pauvreté, de dénuement ?

Composez ou décomposez ; le nouveau slogan destructeur d’un maitre du chantage et de la destruction ; et les événements de la fin de semaine a confirmé cette nouvelle donne. Les manœuvres politiciennes reviennent pour la plus belle avec la 50eme législature ; plus les jours passent, plus nous avançons comme un aveugle ; un aveugle qui aime sa cécité et qui ne veut pas guérir.

Maintenant, on parle non seulement de démission du premier ministre, mais aussi de démission du président provisoire pour non respect de l’accord du 5 février. Nous sommes revenus à notre sport favori, la rancœur, la vengeance, même si tout s’écroule, même si Haïti s’effondre.

Les intérêts, les enjeux sont importants ; de plus en plus, les informations filtrent, et les positions se dessinent au grand jour. Le PHTK dévoile son jeu, démission ou respect de l’accord du 5 février ; la KID avait déjà sonné la charge par la voix de son leader : composez ou décomposez ; les parlementaires n’y vont pas par quatre chemins, un autre premier ministre au plus vite pour gagner du temps, alors que des voix s’élèvent pour dénoncer les politiciens traditionnels, le secteur des affaires rétrogrades, l’inconscience des élites.

Pour retrouver la vue comme l’aveugle de Siloe, nous devons reconnaitre notre incapacité à trouver notre chemin en tant que peuple, de jour comme de nuit. La différence, nous ne nous considérons pas comme aveugles, démunis, nous refusons toute aide, nous refusons de nous laver de tout ce qui nous empêche d’avancer ; il suffit d’écouter les tribunes politiques ; les mêmes têtes, les mêmes arguments, les mêmes malades, les mêmes aveugles.

A défaut de la piscine comme à Siloe, pourquoi pas un bon bain aux sources thermales de ‘’ti tanyen’’ communément appelées sources puantes pour nous guérir de notre aveuglement, et voir le pays dans toute sa laideur, dans toute sa misère, pour changer notre façon de nous comporter ; c’est-à-dire comme de vrais aveugles…

Share Button