Wednesday, March 11, 2015 @ 05:03 PM Mackensy Mertilien
Share Button

chef manigat

Toussaint Ismaël et petit-homme Evens deux écoliers du lycée Fritz Pierre Louis ont été poignardés par des élèves du lycée Toussaint, un acte qui ne correspond pas aux valeurs inculquées à ces écoliers.

Dans l’objectif de freiner la montée en puissance de la violence en milieu scolaire, le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle(MENFP) annonce toute une séries de dispositions visant à rétablir l’ordre et la confiance dans les écoles publiques et privées du pays. Nesmy Manigat, ministre de l’éducation nationale déplore le comportement violent de certains écoliers et précise que son ministère va faire appel à des compétences de différents domaines, dont des psychologues afin de voir comment apporter un appui psychologique aux jeunes écoliers ; il demande aux parents, aux medias, à la police nationale et à la justice de contribuer pleinement en vue de faciliter la réussite de cette campagne.

Le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) se dit particulièrement consterné par la répétition des actes d’agression perpétrés au cours de la semaine, précisément les 3 et 5 mars 2015 ; Toussaint Ismaël et petit-homme Evens deux écoliers du lycée Fritz Pierre Louis ont été poignardés par des élèves du lycée Toussaint, un acte qui ne correspond pas aux valeurs inculquées à ces écoliers. Joseph Job Maurice et Reynold Telfort, respectivement directeur de l’enseignement secondaire et directeur général du MENFP lancent un appel au calme dans les lycées et demandent aux responsables des lycées de concert avec le corps professoral de prendre toutes les dispositions en vue de sanctionner toute forme de violence visant à entraver la bonne marche des institutions scolaires.

Le ministre de l’éducation nationale annonce que des cours de rattrapage débuteront durant le week-end du 15 mars 2015, en vue de permettre à des milliers d’écoliers de rattraper les 160 heures de cours perdus en raison des grèves des enseignants. Nesmy Manigat annonce aussi des dispositions adoptées au niveau du ministère en vue de faciliter le bon déroulement de ces cours, tout en confirmant que plus de 2500 professeurs seront émargés par le ministère des finances conformément à l’addendum signé entre les syndicats et le ministère.

Share Button